10 comportements pour saboter notre gestion du temps

En matière de gestion du temps et des tâches, nous sommes nombreux à penser qu’une démarche rationnelle suffit : agenda, méthode, etc.

Avec cette approche nous mettons de côté une dimension essentielle : pour se gérer dans le temps, chacun de nous est aussi tributaire de son histoire et de sa personnalité.

Qu’est-ce qui fait que j’ai tendance à accepter de rendre service, plutôt que de faire ce que j’avais planifié ? Pourquoi j’ai autant de mal à me tenir à mes to do list quotidiennes ?

Nous sommes conditionnés par des comportements dont il est difficile de se séparer, car ils sont apparus lors de notre enfance. Certains font partie de notre équilibre : la capacité à rêver, à s’adapter aux choses nouvelles, à profiter pleinement de l’instant présent.

Lire la suite « 10 comportements pour saboter notre gestion du temps »

Perfectionnisme : le comprendre et le surmonter

Trois formes de perfectionnisme

Des recherches ont établi qu’il existe trois types de perfectionnisme qui peuvent avoir un impact significatif sur la vie d’une personne (Hewitt et Flett, 1990, 1991) :

1. Le perfectionnisme socialement prescrit : La personne croit que les autres attendent d’elle qu’elle soit parfaite : pour l’apprécier / l’aimer / la respecter. Et elle se sent obligé de répondre à ces attentes.

2. Le perfectionnisme orienté vers les autres : La personne a un niveau d’exigence très élevé à l’égard de sa famille, ses amis et ses collègues. Elle met la pression aux autres.

3. Le perfectionnisme orienté vers soi-même : Ce type de perfectionnisme est un désir intérieur d’être parfait(e). Les attentes sont très élevées pour la personne elle-même, la critique très difficile à recevoir.

Lire la suite « Perfectionnisme : le comprendre et le surmonter »

Les Positions de Vie : comment nous orientons notre rapport au monde et nos relations

Faites-vous partie des personnes qui ont le sentiment que la vie est injuste ? Ou bien de celles qui trouvent que ce que les autres font est toujours mieux ? Avez-vous tendance à faire en sorte que l’on ne vous remarque pas ? Ou bien à l’inverse que l’on ne voit que vous ?

Que vous soyez très à l’aise dans la vie et avec les autres, ou bien que vous ayez souvent le sentiment de subir, cet article propose de découvrir ce qui est à l’origine de votre mode de relation aux autres et au monde en général.

Lire la suite « Les Positions de Vie : comment nous orientons notre rapport au monde et nos relations »

Culpabilité : la comprendre et en sortir

J’accompagne des personnes, souvent de jeunes adultes, dans le traitement d’un TOC très spécifique – la dermatillomanie – qui les amène notamment à ressentir énormément de culpabilité : celle de ne pas arriver à contrôler leur comportement. J’ai aussi pu observer que ce sentiment revenait souvent dans le discours de mes clients, et qu’il représente parfois un poids très douloureux.

Le sentiment de culpabilité est souvent irrationnel, basé sur des pensées, des interprétations, des déductions plus que sur des faits concrets.  C’est un ressenti qui mêle la honte, la tristesse, le mépris vis-à-vis de soi-même, et de la colère. Le regard de l’autre, et le regard que l’on porte sur soi jouent un rôle très important.

La culpabilité a aussi une fonction utile ; sans elle la majorité des êtres humains se comporteraient comme des animaux ou des psychopathes ! Elle pose problème lorsqu’elle génère des comportements inadaptés et/ou de la souffrance. Lire la suite « Culpabilité : la comprendre et en sortir »

5 messages qui dirigent nos comportements et influencent nos vies

LES MESSAGES CONTRAIGNANTS OU DRIVERS

Dès l’enfance, un individu se construit au travers des relations qu’il entretient avec les figures parentales (parents, grands-parents, grands frères / grandes sœurs), puis avec les enseignants et professeurs. Ces personnes sont les seuls points de repère pour un tout petit, qui n’a pas de capacité de jugement durant les premières années de sa vie. Ainsi va-t-il intégrer les messages reçus comme étant vrais / justes.

La plus grande quête d’un enfant étant de se sentir aimé par ses figures parentales, il va tout mettre en œuvre pour satisfaire à leurs attentes et recevoir en retour l’amour et la reconnaissance dont il a tant besoin. Les messages et les injonctions fréquemment entendus, vont devenir pour lui « ce qu’il faut que je fasse » et « ce que je devrais faire » (pour plaire à mes parents et obtenir ce dont j’ai besoin). Le processus se fait de manière inconsciente. Lire la suite « 5 messages qui dirigent nos comportements et influencent nos vies »

Quand l’échec nous aide à développer notre persévérance

Nous sommes tous susceptibles de connaitre l’échec. Eviter l’échec à tout prix, c’est s’empêcher de vivre d’une certaine manière ; c’est éviter le risque, la nouveauté, c’est se détourner des projets qui nous tiennent le plus à cœur.

Qu’il s’agisse de coaching ou de thérapie, les personnes que j’accompagne sont souvent confrontées à l’échec. Elles me consultent parce qu’elles ont un défi à relever, un comportement à faire évoluer, une phobie à guérir, un TOC de dermatillomanie, etc.

L’échec devient un problème si on le redoute, car alors on lui prête un pouvoir démesuré sur l’image que nous avons de nous-mêmes, le regard des autres, nos capacités, nos vies mêmes… La représentation que nous avons de l’échec peut nous amener à lui attribuer des propriétés qu’il n’a pas réellement. Lire la suite « Quand l’échec nous aide à développer notre persévérance »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑