Les Positions de Vie : comment nous orientons notre rapport au monde et nos relations

Faites-vous partie des personnes qui ont le sentiment que la vie est injuste ? Ou bien de celles qui trouvent que ce que les autres font est toujours mieux ? Avez-vous tendance à faire en sorte que l’on ne vous remarque pas ? Ou bien à l’inverse que l’on ne voit que vous ?

Que vous soyez très à l’aise dans la vie et avec les autres, ou bien que vous ayez souvent le sentiment de subir, cet article propose de découvrir ce qui est à l’origine de votre mode de relation aux autres et au monde en général.

Dans quel intérêt ? D’une part celui de changer, si tel est votre souhait, si vous ressentez de la difficulté à vous épanouir dans certains aspects de votre vie. D’autre part pour la qualité de vos relations avec les autres : en observant leur mode de fonctionnement, vous pouvez mieux les comprendre. Ensuite il s’agit de décider s’il est pertinent de vous adapter à l’autre, ou bien de l’aider à s’épanouir.

AVANT D’ALLER PLUS LOIN…

>> Faites le test pour vous situer, les explications seront d’autant plus éclairantes ! >> test des Positions de Vie

LES POSITIONS DE VIE ET LEUR INFLUENCE SUR NOTRE RAPPORT AU MONDE

Éric Berne est le fondateur de l’Analyse Transactionnelle. Il a considéré que le jeune enfant acquérait très tôt des certitudes à propos de lui-même et du monde qui l’entourait.

En fonction de son environnement, des réactions de ses parents, mais aussi de ses frères et sœurs, l’enfant développe une image à propos de lui-même et de la valeur qu’il s’attribue. Il fait de même avec le monde qui l’entoure, et avec les autres.

Ses certitudes l’amènent à adopter une Position de Vie qui va déterminer son regard sur lui-même, sur les autres, et orienter son rapport à la vie.

Cette position s’exprimera particulièrement sous stress, ou bien lorsque la personne ne se sent pas bien.

La Position de Vie est la valeur que j’accorde à moi-même et à l’autre :

  • La position positive : que l’on nomme « ok « et que l’on symbolise par un +
  • La position négative : que l’on nomme « non ok » et que l’on symbolise par un –

Il y a donc quatre Positions de Vie :

Je suis ok / vous êtes ok (+/+)                       Je suis +, ils sont + (+/+)

Je ne suis pas ok / vous êtes ok (-/+)            Je suis -, ils sont + (-/+)

Je suis ok / vous n’êtes pas ok (+/-)               Je suis +, ils sont – (+/-)

Je ne suis pas ok / vous n’êtes pas ok (-/-)   Je suis -, ils sont – (-/-)

Cette Position de Vie est également appelée Position de Vie existentielle. Elle correspond à des traits de notre personnalité. C’est la Position dans laquelle nous passons le plus de temps, sans nous en rendre compte.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Situez votre Position de Vie préférée dans votre contexte professionnel et dans votre contexte familial, social. À la lecture du tableau, dans quelle position de vie « préférée » pensez-vous vous trouver ? (celle où vous passez le plus de temps). Et sous stress, dans quelle Position de Vie avez-vous tendance à vous retrouver ?

Dans notre relation aux autres, les Positions de Vie – également nommées Positions dans la Relation – peuvent nous amener à manifester des comportements qui sont des mécanismes de défense (agressivité, fuite, passivité). Ces mécanismes vont faire échouer la relation, à moins de viser ensemble la position + / + ou gagnant-gagnant.

S’il existe une Position de Vie relativement stable, nous ne restons pas dans celle-ci en permanence et nous évoluons entre quatre positions au fil du temps, en fonction de notre contexte personnel et de nos interlocuteurs.

Nous parlons également de la Position de Vie sociale. Elle correspond au fait de manifester aux autres une Position de Vie différente de celle qui est ressentie ; parce la personne pense que cela est plus adaptée aux circonstances. Par exemple notre société attend d’un bon manager qu’il manifeste une Position de Vie sociale + / + ; pour autant une personne qui occupe un rôle de manager est avant tout un être humain qui peut avoir une Position de Vie – / +

La Position de Vie sociale peut conduire à une forme d’épuisement, si l’écart est trop important entre le mode de fonctionnement authentique de la personne et son mode de fonctionnement adapté.

Comment changer de Position de Vie dans une relation déséquilibrée ?

Partons du principe que dans une relation nous sommes au moins deux 😊 L’une des premières questions à se poser est « Qui est d’accord pour faire évoluer la relation ? » : moi, l’autre, nous deux ? Les efforts à fournir ne seront pas les mêmes. Pour autant je vous invite à toujours considérer que si vous bougez / changez, alors la relation change, même si « l’autre » n’est pas volontaire. En effet la systémie considère que chaque élément d’un système contribue à son équilibre : les cellules de notre corps forment un système, les membres d’une famille forment un système, etc. Lorsque l’un des éléments du système bouge, c’est l’ensemble du système qui évolue. Prenons l’exemple d’une famille avec deux enfants. Pour peu que l’un des enfants traverse une « crise d’adolescence », c’est tout le système familial qui va se trouver déstabilisé.

Identifiez une relation déséquilibrée qui vous a conduit(e) à une situation de blocage ou qui vous génère de l’inconfort (exemple : difficultés dans la relation / conflit, non-dit, malaise…). La solution ne pourra venir que du dialogue que vous aurez avec l’autre personne. Voici quelques éléments pour guider votre analyse de la situation et identifier des options :

Examinez la situation actuelle :

  • Quel est mon positionnement dans la relation avec le principal interlocuteur (moi/l’autre) – Et/ou la position de l’autre personne dans la relation à mon égard ?
(– +) : attitudes d’infériorité, de dépendance, manque d’estime de soi et/ou manque de confiance en soi. Pas de prise de responsabilité, laisser-faire, refus du conflit, arrangeant
(+ -) : attitudes de supériorité, de domination, de rapport de force. Communication descendante et monologue.
(- -) : passivité, résignation, désengagement, retrait, évitement, découragement. Pas d’échange.
  • Quelles sont les erreurs qui relèvent de ma responsabilité – Et/ou les erreurs qui relèvent de sa responsabilité / celles qui relèvent de notre responsabilité à chacun ?

Pour aller vers une relation gagnant-gagnant :

  • Quels sont mes principaux objectifs ou mes besoins dans la relation (explicites et implicites) / Quels sont les principaux objectifs ou les besoins de mon interlocuteur ?
  • En quoi « l’autre » peut-il m’aider à atteindre mes objectifs ou à satisfaire mes besoins ? Mes attentes à son égard sont-elles réalistes, explicites, acceptables… ?  Comment puis-je aider mon interlocuteur à atteindre ses objectifs ou à satisfaire ses besoins ? Ses attentes à mon égard …
  • Pour changer votre Position de Vie dans la relation ; si vous êtes positionné comme :
(+ –) : listez au moins cinq qualités ou points forts que vous pouvez reconnaître à la personne
(– +) : listez au moins cinq de vos qualités et valeurs personnelles
  • Pour éviter de tomber dans les pièges associés à la Position de Vie de l’autre personne ; si elle se positionne comme :
(+ –) : évitez de passer en Position de Vie « complémentaire », c’est-à-dire (- +) ; vous lui donneriez le bâton pour vous faire battre. Evitez aussi d’entrer en compétition en adoptant une Position de Vie identique (+ -) qui va vous conduire à la surenchère, la critique, l’agression ou la fausse bienveillance. Bref, tendez vers la Position de Vie Gagnant-Gagnant.
(– +) : votre interlocuteur cherche inconsciemment une personne qui sera en Position de Vie (+ -) ; ainsi elle se sentira soit rabaissée, soit prise en charge. Veillez à adopter une Position de Vie qui soit au maximum (+ +). Par exemple en l’incitant à se positionner, à donner son point de vue, à prendre des responsabilités, etc.

Quelques conseils pour terminer…

La Position de Vie (+ +) ne consiste pas à être gentil.le ! Il s’agit d’affirmer sa légitimité à exister, d’affirmer ses besoins, et aussi de savoir accepter ceux des autres, de rechercher le meilleur compromis quand il y a lieu.

Nous l’avons dit, le concept des Positions de Vie est également appelé Position de Vie existentielle. Il est donc étroitement lié à l’image que nous avons de nous-même, et à la valeur personnelle que nous nous attribuons. En apprenant à adopter une position (+ +) nous développons en même temps notre estime de soi.

Souvenez-vous que le fait de ressentir un malaise dans une relation avec quelqu’un, est souvent un indicateur d’une mauvaise Position de Vie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :