Parfois je dois dire Non

Deux choses que l’on confond quand il s’agit de dire Non à une personne : on confond dire Non et « être méchant / désagréable ».

Bien sûr que cela n’arrange pas la personne qui te demande quelque chose que tu lui dises Non !! Est-ce que cela fait de toi une moins bonne personne pour autant ???

Quand on formule une demande à quelqu’un, on doit toujours se préparer à recevoir un Oui ou un Non ; sinon cela s’appelle de la manipulation.

Du genre « Je vais lui demander à elle parce que je sais qu’elle aura du mal à me dire Non ». Ou bien « Quoi ?! Pour une fois que je te demande quelque chose, tu me dis Non ?! ». N’oubliez pas que vous n’êtes pas responsable de la manière dont la personne gère sa frustration.

Bien sûr on met de côté les Non secs ou agressifs, et les cas de force majeure ! « Bonjour, je viens de me casser la jambe, vous pourriez m’emmener à l’hôpital avec votre voiture svp ? » – Réponse : « Heu… Non… » 😁

Imaginez la scène suivante sur un écran de cinéma… C’est le samedi après-midi. Martin est peinard, dans le jardin, il goûte les premiers rayons de soleil printaniers après une semaine très éprouvante. Sa sœur Lucie, qui est une hyper super excitée, déboule droit sur lui. Elle lui explique qu’elle a oublié d’acheter des ingrédients essentiels pour préparer l’un des plats du diner prévu avec les copains.

« Tu peux aller tout de suite au supermarché stp ?! J’ai plein d’autres trucs à faire… Je ne sais déjà pas comment je vais réussir à tout préparer… Et puis il y a ceci, et puis il y a cela… »

Martin serait-il une bonne personne parce qu’il saute de son transat pour courir ventre à terre au supermarché du coin ??? Il tente « Ecoute, donne-moi trente minutes et je vais te chercher ce dont tu as besoin. » Et là, c’est le drame… « Mais tu ne m’écoutes pas ou quoi ?! Je te dis que ça ne peut pas attendre ! Il serait peut-être temps que tu arrêtes de ne penser qu’à toi un petit peu !! »

Oh la belle boucle de culpabilité qui se met en place…. 😵

Une « bonne manière » de dire Non, c’est d’assumer son Non. Pas en se justifiant, mais en s’épargnant le sentiment de culpabilité. Certains vont chercher à tout prix à trouver une solution pour dépanner l’autre ; « C’est quand même la moindre des choses que je l’aide puisque je dis Non à ce qu’il m’a demandé ! Je ne peux pas le laisser comme ça… »

La prochaine fois que vous devez dire Non à quelqu’un, essayez la posture qui consiste à proposer à l’autre de l’aider à trouver une solution ; pas à le prendre en charge. « Comment est-ce que je peux t’aider à trouver une autre solution ? »

Pour Martin et Lucie cela donnerait : « Ecoute Lucie, je vois que tu es stressée. Ce que je te propose c’est que je termine de décompresser un peu ; ensuite j’irai au supermarché. Pendant ce temps tu peux t’avancer sur les autres choses que tu as à faire. Mets de côté ce que moi je pourrais faire pour t’aider tout à l’heure. »

Dire Non à l’autre, c’est dire Oui à l’un de nos besoins. Sans pour autant être égoïste.

Bien sûr on a aussi le droit d’avoir envie d’aider ou de faire plaisir ! 😉 On sait que notre action est juste en fonction de ce que l’on ressent : est-ce que cela me fait du bien de dire Oui à cette sollicitation ? Ou bien est-ce que c’est une contrainte ?

Prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :